LE GENRE CARCÉRAL

Pouvoir disciplinaire, agentivité et expériences de la prison du xixe au xxie siècle

Nous signalons la parution en libre accès de cet ouvrage collectif dirigé par Natacha Chetcuti-Osorovitz et Sandrine Sanos et publié par EMSHA éditions. Plusieurs articles sont consacrés au Brésil.

Cet ouvrage collectif interroge les manières dont pénalisation, carcéralisation et politiques d’État sont mises en question lorsque l’on soumet ces normes et régimes à une analyse croisée des logiques de genre et des rapports sociaux et politiques. Que fait la prison aux individus incarcérés, qu’ils soient hommes, femmes, trans ou non-binaires, à partir de l’analyse des rapports sociaux et des normes de genre ? Que peut-on voir de ces régimes de détention tels qu’ils sont appréhendés par des hommes ou des femmes condamné·e·s, qu’ils ou elles se définissent comme prisonni·er·ère·s politiques ou de droit commun ?

https://books.openedition.org/emsha/1444?lang=fr



Citer ce billet
Samuel Tracol (2023, 13 janvier). LE GENRE CARCÉRAL. CoPALC. Consulté le 25 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/n4ov

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.